Dans ma bibliothèque, il y a...

Chronique littéraire #28

« Un cri sous la glace » de Camilla Grebe

10

Titre : Un cri sous la glace
Auteur : Camilla Grebe
Édition : Calmann Levy
Parution : 2017
Genre : Thriller

Logo Livraddict

Synopsis :

Emma, jeune Suédoise, cache un secret : Jesper, le grand patron qui dirige l’empire dans lequel elle travaille, lui a demandé sa main. Il ne veut cependant pas qu’elle ébruite la nouvelle.
Deux mois plus tard, Jesper disparait sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée, que personne ne parvient à identifier.
Peter, policier émérite, et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul hic, ils ne se sont pas reparlés depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

S’ensuit un double récit étourdissant où chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombres. À qui donc se fier pour résoudre l’enquête ?

Mon avis :

Je tiens avant tout à remercier NetGalley et les éditions Calmann-Lévy de m’avoir permis de lire ce roman

Camilla Grebe signe aussi un thriller réussi. L’intrigue se déroule vue par 3 personnes différentes, Peter, Emma et Hanne, liée toute les trois par un crime horrible.

Le style de l’auteur est plutôt agréable à lire, cependant, il y a eu quelques longueurs qui m’ont déplu et ne m’ont pas semblé très utile (certaines descriptions un peu trop longues, des pensées un peu confuses parfois, etc.).

Néanmoins, j’ai passé un bon moment à lire ce roman et je n’ai pas vu la chute arriver, ce qui est déjà un bon point.

Je recommande cette lecture aux personnes aimant ce style d’histoire et appréciant de partager le point de vue de plusieurs « héros » en même temps.

 

Ma note : 14/20

Aucune nouvelle de Jesper.

Il a disparu sans laisser de traces et ce qui s’est passé demeure un mystère. Je pars du principe que je serais au courant s’il lui était arrivé quelques chose de grave. J’en aurais entendu parler aux informations. Et s’il avait eu un empêchement, il m’aurait certainement prévenue.

Il n’a jamais d’empêchement…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chronique littéraire #28 »

Les commentaires sont fermés.