Dans ma bibliothèque, il y a...

Chronique littéraire #7

« La fille du train » de Paula Hawkins

01

Titre : La fille du train
Auteur : Paula Hawkins
Édition : Pocket
Année de parution : 2016
Genre : Thriller

Logo Livraddict

Synopsis :

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis :

Je ne connaissais absolument pas Patricia Hawkins avant la lecture de ce roman. J’aime beaucoup son style que je trouve fluide et rapide. J’ai aimé lire les descriptions des sentiments des protagonistes (Rachel, Megan, Anna) et des lieux visités par le personnage principal (Rachel) ainsi que ses voyages en train : on entendrait presque le bruit des roues sur les rails et le brouhaha des autres passagers.

Le point fort de ce thriller est, selon moi, la possibilité de découvrir l’histoire du point de vue des trois personnages principaux. Cela donne vraiment de la profondeur au récit et on peut s’identifier tantôt à l’une, tantôt à l’autre de ces femmes. Mes sentiments envers elles ont souvent variés au cours de la lecture entre pitié, gêne, tristesse, etc.

L’intrigue est très bien menée également, et, jusqu’au bout, on n’est pas sûr de connaître le bon coupable. Même si certain « flash » de Rachel nous mettent la puce à l’oreille à mi-parcours (surtout si on est un lecteur habitué de ce type de roman).

En conclusion, j’ai beaucoup apprécié cette lecture et je vais, dès que possible, regarder l’adaptation qu’il en a été fait au cinéma afin de voir si les sentiments ressentis lors de ma lecture referont surface.

Ma note : 15/20

C’est ma faute. Je buvais déjà, de toute façon, j’ai toujours aimé boire. Mais je suis devenue plus triste, et la tristesse, au bout d’un moment, c’est ennuyeux – pour la personne qui est triste et pour tous ceux qui l’entourent. Puis je suis passée de quelqu’un qui aime boire à alcoolique, et il n’y a rien de plus ennuyeux que ça…

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Chronique littéraire #7 »

  1. Ah ça oui !! Je les ai rajoutés à ma WL d’ici à ce que ma carte bleue veut bien les passer dans la PAL ahah !

    J'aime

  2. Oh bah mince je suis sur le…
    Ce livre ne m’a jamais attiré de part sa couverture… même pas eu envie de le retourner, pour en connaître l’histoire.
    Mince, il me plait beaucoup aussi celui-là.. ahah

    J'aime

Les commentaires sont fermés.