Dans ma bibliothèque, il y a...

Chronique littéraire #6

« Klimax » de Lionel Camy

klimax

Titre : Klimax
Auteur : Lionel Camy
Édition : Amazon
Année de parution : 2015
Genre : Thriller

 Logo LivraddictSynopsis :

Alors que la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, se remet d’un terrible séisme, le corps d’une joggeuse sauvagement assassinée est retrouvé dans une forêt proche de la ville.

Peu après, Henry Graffin, dit « Hank », sergent-détective de la police criminelle mis au placard après un drame personnel, reçoit une visite inattendue : un membre de sa famille, perdu de vue depuis des années, a reçu un email inquiétant, qui pourrait bien avoir un lien avec le meurtre.

Quand une autre jeune femme disparaît mystérieusement, Graffin, saisi d’une intuition, se lance dans l’enquête. Débute alors une course contre la montre pour tenter de stopper un tueur aussi malin que sadique, au cœur d’une région dévastée dans laquelle le climat semble devenu fou…

Mon avis :

Tout d’abord, je souhaiterais remercier NetGalley et AmazonPublishing de m’avoir permis de lire ce roman.

« Klimax » est le premier roman mettant en scène le personnage de Henry Graffin, un policier tourmenté par un drame personnel.

L’intrigue se déroule en Nouvelle-Zélande, après une catastrophe naturelle très importante. Les décors sont d’ailleurs terriblement bien décris et servent à maintenir une ambiance assez tendu.

Pour ce qui est des personnages, j’ai adoré Hank qui a un sacré caractère ! J’ai trouvé que chaque personnage mis en scène était vraiment travaillé et utile à la tenu de l’histoire. Un bon point !

Côté intrigue, j’ai été tenu en halène d’un bout à l’autre de ce thriller pour finir sur une fin complètement inattendue ! Le déroulement est très crédible et les événements cohérents.

Vous l’aurez compris, j’ai été totalement séduite par ce thriller et je vous le conseille vivement.

Ma note : 16/20

En quinze ans de carrière à la Crim’ Graffin avait résolu la majorité de ses enquêtes. Il avait néanmoins expérimenté ce cruel sentiment de ne pas avoir pu ou su trouver la solution. Les dossiers non élucidés – les « clous dans le cœur » comme on disait dans le métier – hantaient les policiers jusqu’à la fin de leurs jours.

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chronique littéraire #6 »

  1. La couverture m’attirait déjà mais alors là encore plus !
    Je n’ai pas lu beaucoup de thriller mais celui-ci me semble vraiment intriguant et au vu de ton avis je pense que je peux y aller sans inquiétude 🙂

    J'aime

Les commentaires sont fermés.