Dans ma bibliothèque, il y a...

Chronique littéraire #1

« L’arbre des possibles et autres histoires » de Bernard Werber.

 

Titre : L’arbre des possibles et autres histoires
Auteur : Bernard Werber
Édition : Albin Michel
Année de parution : 2002
Genre : Science-fiction / Nouvelle

Logo Livraddict

Synopsis :

Un recueil d’histoires courtes qui présentent toutes une hypothèse poussée à son extrême.
Et s’il existait une école pour que les jeunes dieux apprennent à créer des sociétés humaines ? (L’école des jeunes dieux)
Comment fonctionnerait un monde où les nombres seraient à la base de tous les savoirs ? (Le mystère des chiffres)
Et si une météorite tombait sur le jardin du Luxembourg ? (Fragrance)
Une main gauche peut-elle faire sécession ? (Je de main)
Serait-il possible à l’humanité d’éviter les catastrophes ? (L’arbre des possibles)

Amusantes, imaginatives ou extravagantes, ces nouvelles explorent les univers chers à Bernard Werber

Mon avis :

Ce recueil de nouvelle propose 20 histoires différentes, portant toutes la griffe très reconnaissable de l’auteur. Certaines sont meilleures que d’autres, mais toutes sont assez sympathiques à lire néanmoins.

 Personnellement, je trouve Bernard Werber meilleur dans son rôle de romancier que dans celui de nouvelliste. Pour les fan, je vous recommande quand même la lecture de cet ouvrage qui s’inscrit dans l’univers particulier de cet auteur.

Ma note : 14/20

Extrait : « L’ami silencieux »

« Les trois filles étaient dans la forêt, les orteils en éventail séparés par des petits cotons. Elles se passèrent le flacon de vernis anthracite. Comme c’était l’été et qu’il faisait chaud, elles avaient décidé de porter des sandales à talons.

– Nous serons les premières bandites de grands chemin à soigner notre look, plaisanta Anaïs.

Elles se parfumèrent, rajustèrent leurs robes, leurs loups et leurs revolvers dans leurs étuis à violon puis montèrent dans la voiture. »

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chronique littéraire #1 »

  1. Un point commun littéraire 😉
    J’ai des tonnes de Bernard Werber dans la bibliothèque mais pas celui-là.
    Il a l’air sympa, peut-être un prochain incognito sur l’étagère !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.